Et si vous deveniez juré, le temps du procès de la rame de métro numéro 42 ?

Nous vous l’avions promis, et vous n’êtes pas au bout de vos surprises : La Digital Tech Conference, c’est bien sûr des interventions de speakers pointus dans l’IA, la santé et le bien-être, ou le numérique et la créativité. C’est aussi une journée placée sous le signe de l’expérientiel, avec des performances artistiques originales — dans le sens le plus large du terme.

Si vous avez compulsé le programme de cette cinquième édition, vous aurez sans doute remarqué ce nom énigmatique : « le procès de la rame de métro numéro 42 ». Soulevons (un peu) le voile.

Un format interactif, entre jeu de rôle et débat

S’il fallait résumer cette performance de 45 minutes, orchestrée par Inria Rennes Bretagne Atlantique, ce serait en ces quelques mots. Ce procès d’une rame de métro du futur invitera sur scène des comédiens d’une troupe d’improvisation. Mais pas uniquement : trois chercheurs, connus pour leurs travaux sur l’intelligence artificielle, les systèmes embarqués et la sécurité numérique, seront appelés à la barre. Ainsi, Valérie Viet Triem Tong, Alexandre Termier et Jean-Marie Bonnin exposeront tour à tour leurs travaux, les enjeux d’aujourd’hui et de demain.

Comme dans un format de procès classique, les avocats des deux parties énonceront leurs preuves à charge et à décharge. Le juge présentera ensuite ses conclusions… et le public sera appelé à voter.

Réfléchir, questionner, avec le public

C’est tout l’objet de ce procès-débat interactif. Parce qu’il rend possible le partage des travaux scientifiques a priori peu accessibles. Mais aussi parce qu’il engage le public dans la réflexion sur les enjeux de sociétés : les innovations technologiques, l’éthique, la sécurité. Autant de sujets ancrés dans notre quotidien.

Nathalie Lacaux, responsable du service Communication, et Mélanie Raimbault, chargée des partenariats et des projets d’innovation, au centre Inria Rennes Bretagne Atlantique sont toutes les deux co-organisatrices du cet atelier. Elles expliquent : « Inria est un institut de recherche publique dédié aux technologies et aux sciences du numérique. Nos chercheurs travaillent sur des sujets qui impactent la société, et que nous souhaitons partager au plus grand nombre. Ce format, pensé et testé déjà deux fois au centre Inria de Grenoble, invite le public à se projeter et à réfléchir aux enjeux de ces innovations technologiques — ici, liées au transport et à l’intelligence artificielle. Tout en apportant un éclairage scientifique, car nous avons aussi un rôle de médiation. »

Un moment unique, à vivre pendant La Digital Tech Conférence le 6 décembre prochain !