Quel futur pour le sexe ?

Après ses études de finance, Iris de Villars a intégré l’école 42 de Xavier Niel, où elle a cofondé l’association 42 Entrepreneurs qui accompagne les étudiants dans leur création d’entreprise.

La SexTech n’a pas à rougir !

Iris est également coordinatrice du SexTechLab, premier hackaton sextech qui a eu lieu à Paris en 2017 : « à côté, j’accompagne pas mal d’entrepreneurs de ce domaine parce qu’il n’y a pas beaucoup d’aides. Je suis aussi en train de créer la LoveTech, un collectif qui rassemble des gens, pas seulement des entrepreneurs mais des profils différents pour réfléchir autour de la question du plaisir amoureux et de la technologie. »

« L’essor des sites de rencontre m’a amené à questionner la manière dont les gens se rencontraient, c’est devenu de plus en plus dématérialisé et rapide, on a l’impression qu’on peut rencontrer des gens très rapidement et de manière plus qualitativemais finalement quand on regarde bien, l’effet est inverse et j’ai commencé à m’intéresser à toutes ces questions, à savoir comment la technologie pourrait impacter la sexualité et l’amour demain. »

Et ça tombe bien puisque le Digital Love est un des trois thèmes phare de l’édition 2018 de la Digital Tech Conference !

Aimer mieux et plus grâce à la technologie ?

Quand on interroge Iris sur le contenu de sa future intervention de novembre, on comprend vite que l’innovation dans le monde du sexe soulève de nombreuses questions à tous les niveaux : « est-ce que les innovations du type sex dolls et sex robots sont réellement le futur du sexe ou « seulement » celui du sextoy ? J’aimerais aborder la question de l’humain, où est ce qu’il se place dans tous ces produits ? On peut penser que ces innovations nous permettent d’aimer mieux et d’aimer plus, ils nous emmènent aussi vers du plaisir plus solitaire. Ce n’est pas forcément un mal mais qu’est-ce que l’Homme recherche finalement ? Un plaisir instantané ou bien plus que cela ? Plus de rapport à l’autre ou plus d’isolement ?

Ces nouvelles innovations sont-elles réellement une révolution quand on sait que le clitoris a été représenté pour la première fois dans un manuel scolaire l’an dernier. Qu’est ce qui révolutionnerait vraiment notre vie sexuelle ? »

L’avenir de la sexualité au travers du prisme de la technologie, tout un programme ! Commençons à y réfléchir dès maintenant en attendant de premières pistes de réponse en novembre !

classés dans: News